Les “contraintes”

Dans une AMAP il y a dif­fé­rentes “contraintes” qui en réa­li­té font entiè­re­ment par­tie de l’état d’esprit.

Côté consom’acteur

  • payer d’avance 6mois-1an de légumes,
  • parts de récolte à récu­pé­rer chaque semaine dans un jour et
  • cré­neau horaire fixe,
  • conte­nu de la part fixée par le pay­san et la même pour tous les consom’acteurs (qui peut ne pas cou­vrir tous les besoins),
  • gérer ses absences,
  • assu­rer au moins 1 per­ma­nence-dis­tri­bu­tion et par­ti­ci­per à au moins 1 sor­tie à la ferme.
  • Vous n’aurez en amap que des pro­duits de sai­son et locaux (pas de café, banane, etc.).

Côté paysan

  • pro­po­ser un panier varié toute l’année,
  • être pré­sent aux dis­tri­bu­tions,
  • accueillir les consom’acteurs au moins 2 fois par an sur la ferme,
  • don­ner régu­liè­re­ment des nou­velles de la ferme à l’ensemble des consom’acteurs (sou­vent fait à tra­vers la par­ti­ci­pa­tion à la rédac­tion d’un bul­le­tin de liai­son),
  • accep­ter de répondre aux ques­tions des consom’acteurs sur l’organisation de la pro­duc­tion et les moda­li­tés de fixa­tion du prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *