Le 3 X 3 engagements

En plus de la charte, voici les autres engagements des AMAPs:

1. Engagements généraux:

  1. Vente directe entre une ferme (maraîchage, élevage, etc.) et un groupe de consommateurs. Pas d’intermédiaire, l’argent ne transite pas par la structure associative
  2. Proximité : La ferme doit être suffisamment proche pour pouvoir facilement y passer une journée
  3. Convivialité : Des moyens sont mis en oeuvre pour faciliter les discussions entre adhérents, et avec l’agriculteur partenaire (bulletins de liaison, visites de ferme et ateliers pédagogiques, ateliers cuisine, etc.)

2. Engagements de la ferme partenaire:

  1. Qualité et diversité des produits. Produits provenant de la ferme, frais, de saison, issus d’une agriculture écologique (ou en devenir), et si possible de variétés anciennes.
  2. Pédagogie : Etre présent aux partages de productions, faire visiter la ferme au moins 1 fois par saison d’engagement, organiser avec les adhérents des ateliers pédagogiques, informer régulièrement sur l’avancée des cultures, donner des recettes de cuisine, etc.
  3. Transparence technique et économique. Expliquer aux adhérents ses méthodes de travail et la manière dont le prix de la part de production a été fixé.

3. Engagements des adhérents:

  1. Pré-financement de la production: Tous les chèques sont remis au référent trésorerie du groupe avant réception des produits. La durée de l’engagement est fonction du cycle de production concerné (en général, 6 mois pour les fruits et légumes, 1 an pour la viande et les produits secs/transformés). Dans l’idéal, le versement des chèques correspond aux sorties de trésorerie de l’agriculteur. Aucun remboursement ou report (notamment pendant les vacances) n’est effectué afin de garantir l’écoulement de la production (aux adhérents de s’arranger entre eux).
  2. Solidarité dans les aléas naturel: Le planning de production et le prix sont établis conjointement par l’agriculteur et le groupe. Ensuite, c’est l’agriculteur qui fixera le contenu des parts de production en fonction de l’avancée des cultures (en bonus ou malus).En cas de situation exceptionnelle (catastrophe climatique, etc.), une réunion entre les adhérents, l’agriculteur, et des représentants du réseau sera organisée.
  3. Implication dans la gestion du groupe: Chaque adhérent assure, à tour de rôle, l’organisation du partage de production. Pour le bon fonctionnement du partenariat, d’autres rôles permanents sont à répartir parmi les adhérents. Au moins une fois par an, une réunion de bilan est effectuée pour définir les améliorations à apporter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *