Le pot au lait

potauLait

Jean-Jacques Bou­din a été le fro­ma­ger qui livrait la tomate far­ceuse jusqu’en 2015.

DSC02590

Pro­duits : pro­duits lai­tiers de vache : brie, lait, cou­lom­miers, crème fraîche, fais­selle, fro­mage blanc … et le tout bien sûr sous le label AB.

DSC04988

P6121014

Pro­duc­teur : Anne et Jean-Jacques Bou­din
EARL de la fon­taine Sainte Colombe
28 rue Sainte-Colombe
77320 Saint Mars Vieux-mai­sons

Livrai­son : tous les quinze jours

Période : sur l’année

Prix : Basé sur le coût du lait (1,80€/l en 2013)

Fonc­tion­ne­ment : un contrat avec un porte-mon­naie soli­daire

pro­jet de Jean Jacques Bou­din

Les nou­velles de notre fro­ma­ger.

le der­nier mail de jean jacques

à tous les ama­piens de la ferme de la fon­taine sainte colombe,

je prends déjà des dis­po­si­tions pour la fenai­son, en fai­sant appel aux bonnes volon­tés accep­tant d’apporter leur aidecette période de fauche des prai­ries (total = 136 hec­tares) s’étalera à par­tir du 25 juin jusque fin août
avec une période intense sur­tout entre le 25 juin et le 5 juillet
ce sont des pré­vi­sions, mais l’expérience montre que ces cré­neaux de dates se répètent assez régu­liè­re­ment chaque année…, puis on fauche les refus entre le 14 juillet et le 25 aoûtla fenai­son sera pro­ba­blerment à la fois abon­dante et dif­fi­cile à cause des sols très arro­sés ce prin­temps.…
 le tra­vail de fauche (cela se passe les après-midi) est très éprou­vant, — cha­leur -bruits — mono­to­nie -…et insectes piqueurs comme les taons- …
je pro­gramme des relais d’une heure pour chaque conduc­teur, ce qui fait que le tra­vail demeure rai­son­na­ble­ment peu pénible .
c’est ain­si que je pro­cède chaque année, afin que cha­cun ne garde pas un mau­vais sou­ve­nir de son pas­sage sur le siège du pilote.
il n’est pas néces­saire d’avoir une for­ma­tion spé­ci­fique de trac­to­riste pour le pilo­tage ,
un auto­mo­bi­liste aver­ti de la pré­sence du volant, 
 de l’embrayage et de la pédale de frein (encore que dans les prai­ries , on freine rare­ment !…) fait l’affaire !
c’est  ainsi qu’ il me fau­drait comp­ter sur quelques équipes de trois per­sonnes pour pilo­ter la fau­cheuse; — une équipe par jour­née;
chaque série de 
fau­chage des prai­ries étant pro­gram­mé sur deux jour­nées consé­cu­tives
il faut attendre une période de temps stabi­li­sé (il faut 4 jours sans pluie pour mettre en balles rondes le pro­duit de la fauche
mer­ci infi­ni­ment de votre pro­po­si­tion d’aide
vous me tenez au cou­rant,
 

cor­dia­le­ment,

J.J.B.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *