Le bio pré

vache-qui-ritPro­duits : viandes de bœuf, veau, porc, volaille, la farine, …

exemple de pro­duits

Pro­duc­teur : Jas­min Sainte-Beuve
FERME SAINTE BEUVE,
1 rue Coul­le­mogne
60860 OUDEUIL

Livrai­son : une fois par tri­mestre

Période : Sur l’année

Prix : en fonc­tion du colis

Fonc­tion­ne­ment : un contrat

Retrou­vez ses nou­velles.

 

Mes­sage de Jas­min en 2014:

“Cet hiver trop doux a une inci­dence impor­tante sur beau­coup de choses.
D’une part les mau­vaises herbes ont la belle vie et nous allons devoir nous acti­ver rapi­de­ment pour les conte­nir. Nous avons déjà fait quelques inter­ven­tions.
L’absence de gel nous empêche de vider le fumier de nos étables puisque le ter­rain de sto­ckage du fumier n’est pas pra­ti­cable, nous pro­fi­tons chaque hiver du gel pour ne pas abî­mer le sol.
Nous redou­tons désor­mais des gelées tar­dives qui seraient fatales aux fleurs des arbres qui nous donnent un si bon jus, et un prin­temps froid qui décale toute la sai­son.
Les tem­pêtes n’ont heu­reu­se­ment cau­sées aucun dom­mage impor­tant !
Côté cultures tout va pour le mieux, nous avons réus­si à semer tout ce que nous vou­lions, c’est à dire orge/triticale/féverole pour les ani­maux, et blé/epeautre/petit épeautre/seigle/colza pour nous !
Côté éle­vage, les vêlages se sont bien pas­sés cette année. Le four­rage a été com­pli­qué à réa­li­ser en 2013, mais notre stock va conve­nir. Res­tent les porcs et les volailles où il faut res­ter vigi­lant toute l’année. Les volailles ont subi une grave mala­die la fois der­nière, et le diag­nos­tic étant erro­né, la mala­die est réap­pa­rue sur la bande de la pro­chaine vente. Cette fois ci, la mala­die a bien été iden­ti­fiée et le trai­te­ment à base d’aspirine a été très effi­cace. Reste à voir si les pou­lets vont gros­sir nor­ma­le­ment. Je suis assez confiant pour l’instant !

En 2013 nous avons démar­ré une nou­velle acti­vi­té.
L’huilerie, qui nous per­met d’avoir une excel­lente huile de col­za et depuis peu une excel­lente huile de tour­ne­sol.
Lors de l’extraction de l’huile, la par­tie solide sort en gra­nu­lé. C’est un pro­duit appe­lé tour­teau, riche en pro­téine. Ce tour­teau fait le bon­heur de nos ani­maux. La boucle est bou­clée !

Les normes bio ayant chan­gé début 2000, nous réa­li­sons en ce moment une mise aux normes bio de notre por­che­rie. Une petite cou­rette est ain­si construite dans le pro­lon­ge­ment de chaque case.

Aujourd’hui, nous sommes 5 à tra­vailler à temps plein sur la Ferme, sans comp­ter le bou­cher.
Mon Père et moi, Domi­nique et Simon sur la par­tie culture et éle­vage, et Chris­tine sur la trans­for­ma­tion, embal­lage de la viande, pré­pa­ra­tion des colis, entre­tien de la salle de découpe, embal­lage de la farine et de l’huile.
Les 2 mois qui suivent vont être par­ti­cu­liè­re­ment pre­nant, puisque Simon s’est cas­sé une jambe récem­ment…

Je pro­fite de ce mes­sage pour remer­cier toutes celles et ceux qui contri­buent de près ou de loin à faire vivre cette Ferme et ses petites mains en sou­te­nant notre idéal de pro­duits simples et sains.
Le départ anti­ci­pé de ma Mère de l’exploitation pro­voque un cer­tains vide puisque c’est elle qui a enga­gé tous ces par­te­na­riats fruc­tueux et ver­tueux. Je m’efforce chaque jour de suivre son exemple tout en y met­tant ma touche per­son­nelle !

Vous pou­vez désor­mais noter la pro­chaine date de la porte ouverte de la Ferme.
Le Dimanche 15 Juin !

A bien­tôt

Jas­min et toute l’équipe !”
logo-ab-de-communication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *