L’AMAP démarre ! Venez nous rencontrer le 25 novembre

L’AMAP d’Aulnay-sous-Bois est fière de commencer les partages de récolte de fruits et légumes bio dans les prochaines semaines. Venez nous rencontrer à la

réunion d’informations et d’adhésions
en présence de l’agriculteur

le mardi 25 novembre à 19h30

à la Ferme du Vieux Pays, 30 rue J. Duclos, à Aulnay sous bois

N’attendez pas, inscriptions limitées à 80 paniers!

Pré-inscription possible au 06 86 51 11 97 ou au 01 48 66 29 10 ou directement par mail à

Principes généraux d’une AMAP

AMAP est l’acronyme d’Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne.

C’est une association entre un ou plusieurs producteurs et des familles de consommateurs qui sont alors des consomm’acteurs.

Les producteurs et les consommateurs sont liés par un contrat qui engage les 2 parties sur une période donnée. Le contrat porte sur le paiement à l’avance et la livraison régulière d’une part de la production.

Les amapiens s’engagent moralement et économiquement vis-à-vis des producteurs. Ils sont solidaires des aléas de la production. Cela se traduit par des paniers différents et plus ou moins remplis selon les saisons et les semaines. Les amapiens s’engagent associativement pour les distributions, les animations, la gestion des adhérents, la communication… Régulièrement (par ex. une fois par an), chaque amapien prend la responsabilité de la distribution hebdomadaire des produits au local de distribution. Les amapiens s’organisent pour des annimations régulières dont au moins une par an chez le producteur.

Un contrat porte sur un ou plusieurs types de produits selon les producteurs liés à l’AMAP. Chaque panier est une bonne surprise : on ne choisit pas le contenu et les producteurs privilégient les produits de saison. Le panier varie en fonction de la récolte des produits de la semaine, selon la saison et la maturité (par exemple, pas de tomates en hiver). Donc, à vos livres de cuisine et priorité à la créativité pour expérimenter de nouvelles recettes !

Une AMAP permet aux producteurs :

  • de disposer de fonds pour investir,
  • d’avoir la garantie d’écouler une partie de sa récolte, en minimisant les aléas liés à la production et à la fluctuation des prix,
  • d’éviter le gaspillage qui fait parfois suite à un marché.

Les producteurs prennent l’engagement :

  • de fournir des produits de qualité (biologiques),
  • de s’investir dans un partenariat humain, où ils ont un rôle pédagogique d’information et d’animation,
  • de garantir la transparence sur la fixation d’un prix comme sur la qualité.
Ce contenu a été publié dans Notre Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *